Nouvelles


Vous prévoyez passer la frontière en voiture cette semaine de relâche?


 Vous allez visiter de la famille? Vous assisterez à une activité spéciale? Vous cherchez un peu de soleil et de chaleur? Quelle qu’en soit la raison, si vous songez à vous rendre en voiture aux États-Unis pendant la semaine de relâche, veillez à être préparé(e).
 
Servez-vous de l’aide-mémoire suivant pour faire en sorte que votre expérience frontalière soit bonne, afin que vous et vos êtres chers passiez le plus de temps possible à profiter de vos vacances :

  1. Ayez vos documents officiels bien classés et à portée de la main.
    Pour passer la frontière canado-américaine, tous les conducteurs et passagers doivent avoir un passeport valide. De plus, tous les conducteurs doivent être en mesure de présenter :
    • un permis de conduire en règle;
    • le certificat d’immatriculation du véhicule;
    • une preuve d’assurance automobile (recommandée).
     
  2. Sachez quels articles peuvent et ne peuvent pas traverser la frontière.
    Certains articles – notamment les substances illicites (comme le cannabis, qu’il est interdit de transporter hors des frontières du Canada) – sont inclus dans la liste d’articles prohibés, ce qui signifie qu’ils ne peuvent être légalement apportés aux États-Unis. D’autres articles – comme les armes à feu et certains fruits et légumes, animaux et produits animaux – sont des articles restreints, ce qui signifie qu’il faut obtenir une autorisation ou un permis spécial d’une agence fédérale avant de les apporter aux États-Unis. Consultez le site Web gouvernemental du Service des douanes et de la protection des frontières (SDPF) des États-Unis pour voir la liste complète de ces articles.
     
    Si vous voulez voyager avec vos animaux domestiques, consultez le site Web du service d’inspection de la santé des animaux et des plantes du ministère de l’agriculture des États-Unis pour la liste complète des animaux qu’il est possible d’apporter aux États-Unis et des certificats de santé et autres permis qu’il faut obtenir pour ce faire.
     
  3. Nettoyez votre voiture.
    Avant votre voyage, vous devriez bien nettoyer votre voiture et vider le coffre de tout ce dont vous n’avez pas besoin. Un véhicule désencombré est plus facile (et rapide) à inspecter par un douanier, et moins susceptible d’éveiller des soupçons.
     
  4. Connaissez votre itinéraire.
    Généralement, les douaniers vous poseront des questions sur votre citoyenneté, destination, emploi du temps prévu et durée de séjour. Le processus sera simplifié si vous avez en main votre adresse de destination exacte, ainsi qu’un imprimé de votre itinéraire et les reçus à l’appui.
     
    Les douaniers pourraient aussi poser des questions aux enfants suffisamment âgés. Préparez vos jeunes passagers à cette éventualité et aidez-les à se préparer à répondre aux questions.
     
  5. Préparez-vous à vous approcher de la cabine.
    Pour faciliter votre déplacement transfrontalier, vous voudrez vous assurer que vous et vos passagers êtes prêts à parler au douanier avant d’arriver à la cabine. Lorsque vous aurez choisi une voie, n’oubliez pas de :
    • Retirer vos verres fumés;
    • Veiller à ce que les ceintures de sécurité de tous les passagers soient bien bouclées;
    • Fermer la radio;
    • Couper le son de tous les cellulaires;
    • Descendre les fenêtres à l’avant et à l’arrière du véhicule;
    • Remettre les passeports et les cartes d’identité de tout le monde au conducteur pour qu’il puisse les remettre immédiatement au douanier.
     
  6. Sachez quoi faire si vous avez des problèmes avec votre véhicule à l’extérieur du pays
    Avant de prendre la route pour les États-Unis, vous devriez communiquer avec votre courtier ou votre courtière d’assurance pour vous assurer que vous avez la couverture qu’il vous faut. Que devez-vous faire si vous avez une crevaison après avoir passé la frontière et que vous devez vous faire remorquer vers un garage américain? Que se passe-t-il si vous et vos passagers êtes blessés suite à une collision et que le conducteur responsable de l’accident n’est pas assuré?
     
    Un avenant de protection familiale s’ajoute à l’assurance automobile pour vous protéger, vous et vos êtres chers, si vous entrez en collision avec un conducteur non assuré ou sous-assuré. Puisque les limites obligatoires en matière de responsabilité civile sont beaucoup plus basses aux États-Unis qu’au Canada, vous devriez songer à ajouter un avenant de protection familiale à votre police (si la garantie ne s’y trouve pas déjà).
     
    Vous pourriez vouloir augmenter le plafond de votre assurance responsabilité, puisque les indemnités découlant de poursuites aux États-Unis sont souvent bien plus élevées qu’au Canada. Si vous êtes responsable de blessures ou de dommages causés au véhicule d’une autre personne aux États-Unis, vous voudrez avoir suffisamment d’assurance responsabilité pour vous protéger des coûts liés à une poursuite. 
     
    Examinez votre police d’assurance avant votre départ pour savoir exactement quelles en sont les dispositions. Vous pourrez ainsi profiter de vos voyages à l’étranger, l’âme en paix, sachant que vous et vos passagers êtes protégés.
     
Si vous avez des questions au sujet de votre assurance automobile ou si vous voulez en savoir plus sur la couverture recommandée pour les voyages à l’étranger, communiquez avec votre courtière ou courtier d’assurance du RAEO au 1-888-892-4935.
 

  Nouvelles

Composer avec l’anxiété

Lire l'article complet

La retraite et son incidence sur votre assurance (membre du SCFP)

Lire l'article complet

Vous prenez un congé ou votre ETP passe à 0,3 ou moins?

Lire l'article complet