Skip Navigation

Nouvelles


Vous prévoyez louer votre sous-sol?


Louer votre sous-sol est une excellente façon de gagner de l’argent supplémentaire sans devoir acheter un immeuble de location. Lorsque vous faites des recherches à ce sujet sur Internet, il est facile de trouver des histoires qui vous amèneront à changer d’avis. Voici des conseils pratiques qui peuvent vous encourager à prendre l’initiative.

Signer une entente
Le risque de conflits avec le locataire est une importante source d’inquiétude pour le locateur. Depuis 2018, le bail standard est exigé pour les locations en Ontario.1 Le document décrit clairement les droits et responsabilités, notamment le loyer, les dépôts et les services publics, afin que les deux parties comprennent les attentes dès le départ.1 Il est important de signer cette entente afin de donner à chacun la tranquillité d’esprit en cas de différend plus tard.

Prendre note des conditions actuelles
Avant de louer votre sous-sol, faites le bilan des lieux afin de relever les dommages causés par le locataire.2 Vous pouvez prendre des photos de l’espace et consigner des notes sur les égratignures des murs, les imperfections du couvre-plancher et l’état des appareils ménagers. Un tel document peut être fort utile advenant une demande de règlement pour un accident dont vous n’êtes pas responsable.

Bien choisir votre locataire
Bien que le choix d’un locataire soit à votre discrétion, il y a deux choses que vous devriez essayer d’éviter. Premièrement, évitez de louer à des membres de votre famille, car il peut être difficile de les expulser en cas de conflit.3 Deuxièmement, évitez de fixer un loyer trop bas. Vous attirerez ainsi le type de locataire qui a tendance à déménager souvent et qui s’intéresse uniquement au prix.3

Consulter un professionnel
Parez à toute éventualité. Consultez un fiscaliste au sujet de la location de votre logement. Il vous indiquera les pièces justificatives à conserver, comment remplir votre déclaration de revenus afin d’éviter de réclamer des dépenses injustifiées et il vous tiendra au courant des changements de règles du gouvernement.4 Cela peut servir de dernière case à cocher pour éviter toute surprise de dernière minute dans le processus de location.

Informer votre assureur
La dernière étape est d’informer votre assureur de votre intention de louer votre sous-sol. Si vous décidez d’accueillir un locataire dans votre sous-sol, vous devez en informer votre assureur. Par exemple, si le feu prenait dans le sous-sol, l’assureur peut annuler votre police parce que vous ne l’avez pas prévenu de l’emménagement de votre locataire.3

Pour obtenir un devis d’assurance habitation du RAEO dès aujourd’hui, composez le 1-888-892-4935. Pour passer en revue votre assurance du RAEO, composez le 1-888-494-0090.

Cet article vous a plu? Abonnez-vous aux autres communications électroniques du RAEO afin de recevoir les dernières nouvelles. En plus, vous courrez la chance de gagner un bon-cadeau de 500 $.

  1. Radio-Canada – Un nouveau bail obligatoire en Ontario

  2. News Canada – Thinking of renting your basement suite? Tips for first-time landlords (en anglais seulement)

  3. Centum – Vous songez à louer votre sous-sol à des locataires? Conseils pour les nouveaux propriétaires-bailleurs

  4. CPA Canada – Louer une partie de sa maison? Ce n’est pas toujours simple!

  Nouvelles

Mon assurance habitation couvre-t-elle les objets en entreposage ?

Lire l'article complet

Le service de règlement interne d’assurance automobile et habitation fait une différence pour nos membres

Lire l'article complet

Vous prévoyez louer votre sous-sol?

Lire l'article complet

Besoin d’aide?
x
Resources utiles